Je ne rêve jamais

Si si vous rêvez… mais vous ne vous en souvenez pas. C’est le cas de la plupart des gens, la plupart du temps… sauf lorsque l’émotion est très forte, souvent sous forme de « cauchemar ». Le rêve – qu’il soit « beau » ou pas – échappe à la volonté. Je crois important de respecter cette caractéristique essentielle, d’autant plus dans une société où tout, ou presque, est contrôlé, géré, encadré. Notre personnalité peut, à l’aide des rêves, s’enrichir d’autres points de vue sur elle-même.

La difficulté est que le langage du rêve n’est pas le même que notre langage du quotidien. On n’y comprend rien ! L’aide d’une personne habituée au langage des rêves est alors nécessaire, non pour livrer une signification toute faite mais pour que vous appreniez à mieux écouter, et comprendre, vos rêves (voir article Je ne comprends rien à mes rêves).

Un rêve qui n’est pas écrit, déposé hors de soi, voire interprété, est généralement oublié, et reste au mieux une pierre brute, parfois coupante, dont la conscience ne sait que faire. Alors à vos carnets !