Je veux des conseils

Vous aimeriez que l’on vous dise quoi faire ? Vous pensez peut-être que ce serait plus simple si l’on vous proposait la solution à votre problème. Pourtant, à y regarder de plus près, avez-vous déjà fidèlement suivi les conseils que l’on vous donnait ? Probablement pas. Pour autant, il ne s’agit pas d’en culpabiliser. La question est ailleurs.

Aide-toi toi-même…

Malgré notre espoir d’être sauvé par l’autre, le salut ne peut venir que de nous-même. Cela ne veut pas dire que l’autre ne sert à rien (voir J’ai besoin d’un psy). Mais il est illusoire d’attendre du psy qu’il vous sauve. 

Alors, à quoi sert le psy ? Pourquoi ne répond-il pas directement, clairement, lorsque vous réclamez une solution ? Ne voit-il pas à quel point vous souffrez ? Pourquoi répond-il par une autre question, par une histoire ou autre commentaire qui vous semble hors sujet ? Pour quelle raison multiplie-t-il soudainement les questions sur vos rapports à vos parents alors que vous êtes embourbé.e dans un conflit avec votre patron ?

Une solution trouvée par soi-même, une solution qui prend racine aux tréfonds de soi-même, voilà qui marque durablement et peut conduire à se transformer en profondeur. Même si le psy peut s’exprimer (voir Je veux un psy qui parle), c’est pour vous aider à trouver vos propres solutions. Les siennes ne peuvent pas être les vôtres.